Manoir de Boutiguéry


Gouesnac'h

Construit au 18e siècle

Au 18e siècle, la terre de Boutiguéry est une dépendance de la Seigneurie de Bodinio, par alliance, elle appartiendra au Marquis Du Bordage ainsi qu'au Marquis de Cheffontaine

Quelques années plus tard, Marie Suzanne Yvonnet Du Run, veuve du Sieur Le Breton De Ville-Blanche achète le domaine

En 1819, le domaine est mis en vente aux enchères et remporté par Guillaume Le Berre, meunier au moulin de l’évêché, à Quimper

En 1841, une deuxième fois, le manoir est vendu aux enchères et ce n'est autre que, Charles Fidèle De Kerret et son épouse, Félicie Le Fèvre De La Faluère, propriétaire de Lanniron et de Quilien, qui deviennent propriétaires

Le manoir est à l’abandon depuis 22 ans. Sa restauration ne semble pas utile à Charles Fidèle

Cependant, le projet d’un nouveau château, plus moderne est mis à l’étude.

Charles Fidèle fait appel aux frères Bühler, pour dessiner les jardins

En 1855, Charles Fidèle marie sa fille, Hermine De Kerret qui épouse Georges Blanchet De  La Sablière

En 1872, Charles Fidèle et son épouse font donation de leurs biens à Hermine et à Carl leurs enfants

C'est ce dernier qui en devient propriétaire

En 1887, à son décès, il lègue le domaine à sa sœur Hermine qui le transmets à son fils Georges Blanchet De La Sablière

En 1918, Carl Blanchet De La Sablière, fils de Georges, vient s'installer au domaine et épouse Marguerite De Mandell d’Ecosse De Latour-Maubourg

En 1930, il commence une collection de rhododendrons et d'azalées

En 1979, à son décès, il lègue le domaine à son fils Christian

Aujourd'hui c'est au tour de sa fille de s'occuper des 40 000 rhododendrons et azalées et de rependre la passion de son grand-père Carl Blanchet

Le Manoir


        De Kerret






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire